Classement au feu

NORMES RELATIVES À LA PROTECTION CONTRE L’INCENDIE

Normes relatives à la protection contre l’incendie pour les textiles dans les bâtiments publics

En Allemagne, il faut fournir le justificatif du caractère difficilement inflammable pour utiliser des étoffes, des tissus, des textiles dans les bâtiments publics ainsi que lors d’événements publics. Mais à quelles exigences faut-t-il concrètement satisfaire et quelles sont les normes internationales en vigueur ?

En Allemagne, le législateur prescrit le respect de la norme relative à la protection contre l’incendie dans l’article 19 du Musterbauordnung, du Beherbergungsverordnung et des Versammlungsstättenverordnungen spécifiques au pays. Ceci signifie que les dispositions suivantes s’appliquent dans tous les domaines ouverts au public : Ceci s’applique entre autres, dans les

- Bâtiments publics
- Théâtres, opéras et scène de spectacles de variétés
- Ecoles, universités, écoles spécialisées ou lieux de formation
- Hôtels et restaurants
- Bâtiments administratifs, bibliothèques et établissements publics
- Halles de foire et halles d’exposition
- Tentes d'évenement

L’exigence courante en Allemagne dans les directives techniques pour les exposants, organisateurs, entreprises de service, entreprises de construction de stands et prestataires est la suivante : les matériaux de décoration doivent être au-moins difficilement inflammable conformément à la DIN 4102 ou DIN EN 13501-1. En règle générale, ces directives techniques doivent être respectées en tant qu'une composante du contrat par les contractants qui sont responsables. On entend également par matériaux de décoration les revêtements muraux, les cloisons, les rideaux, les présentoirs, les voiles textiles, les bannières, les drapeaux et éléments similaires.

Que signifie « difficilement inflammable » ?

« Difficilement inflammable » décrit la classe de matériau de construction B1 selon la norme DIN 4102-1 comme des produits fondamentalement combustibles, mais qui sont auto extinguibles, mais qui ne continuent pas de brûler automatiquement. La norme DIN 4102-1 classifie les matériaux et les éléments de construction à l’aide du comportement au feu et prescrit le justificatif entre autres pour les textiles ou les étoffes. Pour remplir les critères B1, les étoffes testées doivent posséder une longueur moyenne supérieure à 15 cm après un test de foyer et la température moyenne des gaz de fumées doit être inférieure à 200 °C. Des instituts de contrôle accréditées vérifient et classifie les produits conformément à la norme en vigueur, tout comme les tissus d'IBENA aussi.

Norme européenne relative à la protection contre l’incendie pour les textiles dans les bâtiments publics

La DIN EN 13501-1, la norme européenne, a pour but d’uniformiser les normes nationales. La classification européenne pour le comportement au feu des matériaux de construction décrit des paramètres supplémentaires tels que la formation de fumée et la formation de particules/gouttelettes enflammées. D’après cela, les matériaux de construction difficilement inflammables doivent correspondre au-moins à la classe C s3 d2. (s = smoke/fumée et d = droplets/gouttelettes) Le maximum possible dans cette classe est B-s1 d0, le matériau ne doit former ni de particules enflammées ni de fumées. La classification repose sur ce qu’on appelle le « radiant panel test » (test de rayonnement). Les échantillons sont chauffés par un émetteur de chaleur et allumés sur les coins de manière répétée avec un petit brûleur. La propagation et la durée de la flamme ainsi que les gouttelettes provenant des parties de l’échantillon influencent le résultat du test.

En France, au Luxembourg et en Belgique, un test « Brûleur électrique » est réalisé conformément à la norme NFP 92503 M1. Le résultat du test M1 a un poids encore supérieur à la certification allemande B1. Une grande partie des étoffes et tissus fabriqués par IBENA à ces fins correspond à cette norme. Le programme d’essais correspond environ au test européen. Le matériau est disposé dans un angle de 30 degrés par rapport à la source de rayonnement et allumé au moyen d'une flamme à gaz. La différence est que la flamme est maintenue à la superficie de l’étoffe et non pas sur les coins. Le matériau ne doit pas brûler plus de cinq secondes, aucune particule ne doit se former et la taille d'origine doit être conservée. Le résultat M1 convoité qui jouit d’une haute considération dans le monde entier est atteint.

Normes internationales relatives à la protection contre l’incendie

La norme européenne doit remplacer les nombreuses normes nationales des Etats membres. Il s’avérera si la norme parvient à être reconnue de tous. Jusqu'à présent, il est principalement question des certificats B1 et M1 en Allemagne. Même au niveau international, ces méthodes d'essais jouissent d'une haute considération. Toutefois, certains fabricants mettent aussi à la disposition de leurs clients des certificats pour l’Amérique ou l’Asie.

En Amérique, la norme NFPA 701 de la National Fire Protection Association ainsi que la norme de test californienne CA 1237 s'appliquent. Pour l'Asie, des certificats japonais, par exemple F-13039 sont souvent reconnus.

Qualité de la protection contre l’incendie

Pour les tissus textiles, comme les tissus ou d’autres étoffes, dans les domaines d'application typiques dans la technique publicitaire, la construction de stands et de scènes comme aussi dans le showbiz et l'environnement événementiel, on utilise soit des textiles équipés d'un retardateur de flamme, on parle de FR = flame retardant ou des étoffes fabriquées à partir de fibres déjà retardateur de flamme à l’origine que l’on désigne par IFR = inherently flamme retardant, retardateur de flamme inhérent. Ceci est notamment significatif quand le tissu doit être lavé. Les tissus FR peuvent perdre leurs propriétés lors de lavages ou de nettoyages successifs, celles-ci sont conservées chez les étoffes IFR. IBENA utilise aussi bien des tissus équipés de retardateur de flamme que des tissus retardateurs de flamme inhérents.

Autres domaines d’application

Bien sûr, les pompiers, la police et le sport motorisé, pour lesquels le tissu représente régulièrement une barrière de protection entre l'homme et le feu, il existe de toutes autres exigences et normes dans lesquelles notre champ d'activité IBENA PROTECT s'est spécialisé.  (http://www.protect.ibena.de)